Hephaistos : Biographie

Hephaistos

Hephaïstos, Hephaistos ou Héphaestos est un des douze dieux principaux de la mythologie grecque. Son immortalité est due au fait qu’il ne se nourrissait que d’ambroisie et de Nectar, comme tous les autres dieux de l’Olympe.

Liens familiaux de Hephaistos

Statue de Hephaistos

Hephaïstos est le fils de la déesse Héra. L’identité de son père varie selon les sources, il est tantôt fils de Zeus, de Talos ou de père inconnu. Dans la version la plus connue, Héra engendra seule Hephaistos afin de prouver à Zeus qui avait mis au monde Athéna seul qu’elle aussi en était capable. Tous les autres dieux de l’Olympe sont de sa famille : Arès, Dionysos, Hermès, Artémis, Apollon et Athéna sont ses demi-frères et demi-sœurs, Aphrodite est son épouse, Poséidon, Hadès et Déméter sont ses oncles et tantes et Zeus et Héra ses parents.

Biographie mythologique

Lorsqu’Héra donna naissance à Héphaïstos, elle le trouva laid et indigne des dieux de l’Olympe. Elle le jeta donc en bas du mont Olympe. Sa chute dans la mer lui infligea de sévères blessures à la jambe. C’est la cause de son infirmité. Il fut recueilli par deux divinités maritimes : Thétis et Eurynomé qui l’élevèrent pendant 9 ans sur l’île de Lemnos. Durant son éducation, le jeune Héphaïstos apprend à concevoir des bijoux et d’autres objets précieux qu’il offre aux nymphes. 9 ans plus tard Téthys arborant une des superbes broches fabriquées par Héphaïstos rencontre fortuitement Héra. Celle-ci désirant savoir qui lui a offert ce bijou, elle oblige Téthys à lui avouer qu’elle élève son fils depuis 9 ans.

Dessin Hephaistos

Héphaïstos cherche alors un moyen de se venger de sa mère qui l’a abandonné et rendu infirme en cherchant à s’en débarrasser. Il a alors l’idée de fabriquer un trône d’or dont les bras articulés emprisonnent à jamais quiconque s’assoit sur lui. L’objet précieux est envoyé sur le mont Olympe et Héra trouvant l’objet à son goût s’y assoit et s’y trouve immobilisé. La déesse prise au piège tentera par tous les moyens de sortir de ce fauteuil, mais rien n’y fait, il semble que seul Héphaïstos pourra l’en délivrer. Après une tentative vaine de la part d’Arès de raisonner Héphaïstos pour qu’il vienne délivrer sa mère, c’est Dionysos qui est nommé par les dieux pour accomplir cette mission. Celui-ci enivrera donc son demi-frère afin de le conduire jusqu’au mont Olympe complètement saoul. Héra est délivrée par son fils et lui offre une forge sur l’Olympe en gage de gratitude. Zeus souhaitera lui aussi accorder un de ses vœux à Héphaïstos pour le remercier d’avoir libéré son épouse. Héphaïstos demande alors la main de la déesse de l’amour Aphrodite, mais Zeus refuse.

Malgré cela, il semble que dans l’Illiade et l’Odyssée, Aphrodite soit l’épouse du dieu infirme. L’infidélité de celle-ci conduira même Héphaïstos a tendre un piège à son frère Arès , l’amant de sa femme. Le complot étant découvert, Héphaïstos sera emprisonné et abandonné par sa femme. La nymphe Cabiro, Palémon, Periphetès, Cécrops, Cercyon, Phillotos, Spinther et Phillamon seraient tous des enfants d’Héphaïstos. Pour plus de détails sur la biographie du dieu, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9pha%C3%Afstos.

Héphaïstos prendra également par la suite part à de nombreuses guerres des dieux de l’Olympe. Lorsque Gaïa enverra ses enfants, les Géants pour éliminer les dieux, Héphaïstos combattra aux côtés de Zeus. Lors de cette Gigantomachie, il tuera Mimas le fils d’Ouranos en le recouvrant d’une masse de fer en fusion dont il restera prisonnier. Au cours d’une des bataille, Héraclès tue de nombreux Géants sur la Phlégra à l’aide de flèches fabriquées par Héphaïstos. Ses flèches solides ont été trempées dans le poison de l’Hydre de Lerne tuée par Héraclès dans ses 12 travaux. Lors de la guerre de Troie, Héphaïstos combat aux côtés des Achéens. Il prendra notamment la place de l’échanson des dieux afin de calmer une querelle entre Zeus et Héra. Lorsque Zeus fera la promesse à Thétis de faire gagner les Troyens, Héphaïstos remplacera Ganymède le beau prince de Troie. Zeus le transformera par la suite en aigle afin qu’il devienne son amant. Jalouse, Héra demandera à Zeus de renvoyer son amant chez les mortels. Zeus transformera celui-ci en constellation d’étoiles, c’est alors qu’Héphaïstos révèle qui il est et provoque l’hilarité de tous les dieux. Il sauvera ensuite Idéos des mains de Diomède au cours de la bataille et Achille à la demande de sa mère adoptive Thétis.

En tant que gardien du feu, c’est lui qui attachera Prométhée au rocher sous les ordres de Zeus. Celui-ci sera alors torturé par un aigle qui viendra tous les jours lui dévoré son foie qui repoussera toutes les nuits. Zeus aurait également demandé à Héphaïstos de créer Pandore, la première femme de l’humanité avec de l’argile et de l’eau. Regardez ce documentaire ARTE détaillant l’histoire de la mythologie grecque : les enfants de Zeus Athéna & Apollon.

 

Biographie alternative

Selon d’autres sources, Héphaïstos serait le fils légitime de Zeus et Héra. Lors d’une querelle entre ses parents, Zeus aurait jeté son fils du haut de l’Olympe pour avoir pris le parti de sa mère. Sa chute le conduirait sur l’île de Lemnos et serait à l’origine de son infirmité.

D’après certaines sources tardives, Héphaïstos tombera fou amoureux d’Athéna qu’il poursuivra en vue de recevoir ses faveurs. Sa semence coulera sur la cuisse de la déesse et tomber à terre ce qui engendrera Erichtonios, de qui descendront tous les athéniens.

Héphaïstos est aussi le héros d’une scène dans laquelle il se dispute le contrôle d’une île (la Sicile) avec sa tante Déméter. Héphaïstos s’installera dans la demeure de la déesse Etna : un volcan. Cette histoire est à la base de nombreuses croyances qui font du mythique volcan l’Etna la demeure de feu du dieu grec.

Caractéristiques et travail

Temple de Hephaistos

Héphaïstos est le dieu du feu du foyer, de la métallurgie, des forgerons et des volcans. Il est tout le temps représenté à son travail, manipulant diverses armes ou forgeant des objets. Il est infirme, mais possède un don exceptionnel pour la création d’objets magiques ou la réalisation d’armes puissantes. Dans le panthéon de dieux de l’Olympe beaux et purs, Héphaïstos est le seul possédant une tare physique et étant décrit comme très laid. Cela peut s’expliquer par le fait qu’Héphaïstos est une représentation typique des forgerons de l’Antiquité. Endurcis et déformé par le travail, ceux-ci paraissaient souvent laids et infirmes. Exposés à de nombreuses substances toxiques à leur travail, ils pouvaient être difformes ou handicapés, leur dieu serait donc une personnalisation du métier.

Sa physionomie est celle d’un travailleur vigoureux, il possède de larges bras, mais des jambes maigres à cause de son infirmité. Il est très musclé, barbu et porte toujours un bonnet pointu. Il est vêtu la plupart du temps d’un maillot court bien qu’il puisse aussi porter la chlamyde rejetée à l’épaule ou qu’on le trouve de nombreuses fois représenté entièrement nu. Il travaille dans une île volcanique ou dans son atelier de l’Olympe. Ses outils semblent magiques et travaillent tous seuls. Les débuts de la mythologie grecque représentaient Héphaïstos travaillant seul. Peu à peu, il s’est vu affublé de plusieurs compagnons, d’abord un, puis trois enfin, il travaillera aidé par de nombreux cyclopes.

L’artisanat d’Héphaïstos ne trouve pas son pareil dans le monde des mortels. Il sait absolument tous faire. Il travaille toutes sortes de métaux précieux ainsi que le bois. Il est forgeron autan qu’orfèvre, batteur, ciseleur ou armurier. Il semble avoir bon caractère et être facilement manipulable. En effet, il n’agira que très rarement de lui-même et se contentera d’obéir la plupart du temps aux ordres de Zeus, de sa mère Héra ou de sa mère adoptive Thétis.

Héphaïstos est un génie, un ingénieur extraordinaire qui a appris à travailler le cuivre, le bronze, l’or et l’argent ainsi que le fer. Il a forgé la quasi-totalité des objets mythologiques de la mythologie grecques, la plupart de ses objets étant utilisés par les autres dieux et déesses. Son œuvre phare fut sans doute la création de deux jeunes filles d’or dont il se sert pour arpenter les couloirs de son palais. Ses deux jeunes filles étaient capables de marcher, de parler, et même de raisonner, mais ne respiraient pas. Voici la liste non exhaustive des réalisations d’Héphaïstos : les armes d’Achilles et de Memnon, les jambières d’Héraclès, la ceinture d’Aphrodite, le bouclier de Diomède utilisé pendant la guerre de Troie, le char et la coupe d’or du Soleil, les flèches de Cupidon, le trône de Zeus et d’Héra et enfin le palais des dieux lui-même qui trône sur le mont Olympe. À l’aide des cyclopes, il forge aussi le trident de Poséidon et les foudres de Zeus. Découvrez tous les objets fabriqués par Héphaistos sur https://mythologica.fr/grec/hephaistos.html .

Héphaïstos contrôle le feu souterrain qui alimente les volcans. Les armes qu’il fabrique sont donc réputées pour être d’une qualité sans égale. Les jambières qu’il fabriqua pour Hercules étaient des feuilles de bronze calculées pour s’adapter à la morphologie particulière du guerrier, fines et légères et pourtant indestructibles. Il a créé un bouclier représentant le monde qu’il offrira à Achille sur la demande de Téthys. Il créera des flèches puissantes et tranchantes qui ne manquent jamais leurs cibles pour Artémis et Apollon. Il est le forgeron de l’Égide d’Athéna, un bouclier en peau de chèvre qui symbolisait la souveraineté de celle-ci.

Héphaïstos est aussi le concepteur de nombreux bijoux magiques, notamment du collier qui offre à Harmonie. Celui-ci représentait un serpent à deux têtes ainsi qu’un aigle possédant des ailes de diamant. Le collier maudit avait la réputation de porter malheur à toux ceux qui le porteraient. Il causa la ruine et la mort de plusieurs personnes ainsi que la dévastation de cités entières. Il façonnera aussi un sceptre qui deviendra le légendaire sceptre de Pélops. Ce sceptre représentant un bâton de métal orné d’oiseau est un symbole de souveraineté absolue. Il fut offert à Zeus, puis à Hermès, à Atrèe, à Thyste puis à Agammemnon. Celui-ci le portera tout au long de la guerre de Troie en symbole de son autorité royale.

Représentations

Du fait de sa laideur et de son statut de forgeron, Héphaïstos est un dieu populaire mais pratiquement pas représenté dans l’art grec. La scène la plus représentée de la vie d’Héphaïstos est celle où il est ramené ivre par Dionysos sur le mont Olympe monté sur un âne. Il est présent dans l’assistance sur une des frises du Panthéon.
Selon certaines sources, Héphaïstos serait le créateur d’Athéna. En frappant très fort avec sa hache sur le crâne de Zeus, la déesse Athéna en serait sortie habillée et armée. Cette scène est souvent représentée sur des vases ou des frises. La majorité des représentations d’Héphaïstos sont cependant présentes sur des objets du quotidien comme des vases ou des amphores. Il est souvent représenté avec des pinces, un marteau ou des tenailles, ayant les pieds déformés et systématiquement au travail à sa forge.

Culte d’Héphaïstos

La mythologie grecque trouvant son point culminant lors de l’âge de bronze et l’âge de fer ou le travail de forge faisait partie intégrante des populations, l’importance du Dieu de la forge se comprend facilement. On en déduit également que le culte d’Héphaïstos était très répandu chez tous les travailleurs manuels, notamment les artisans et les forgerons. C’est à partir du XIIe siècle avant Jésus Christ qu’on trouve les traces des premiers dieu du cuivre et de l’artisanat sur l’île de Chypre. Après l’âge du fer, le travail du métal perdra de son importance et le culte rendu à Héphaïstos diminuera également.

Le dieu du feu et de la forge était principalement adoré à Lemnos (l’île où il a été élevé et a appris son métier de forgeron), à Athènes (dans l’Erechtéion, sur Kolno Agoraios et à l’Académie) ainsi qu’en Italie du Sud qui est restera longtemps axée sur la forge et l’artisanat.

Sur Lemnos où naquit le mythe d’Héphaïstos, le forgeron semblait être un personnage actif de la vie politique du village. La capitale de l’île a d’ailleurs été pendant longtemps Héphaïsties où l’on pratiquait des fêtes du feu. Le mythe raconte qu’il suffisait de déposer sur l’île un peu d’or et de fer comme offrande au dieu pour qu’on le retrouve forgé le lendemain avec des pouvoirs uniques. Trois jours étaient consacrés aux fêtes en l’honneur d’Héphaïstos : Chalcées, Héphaistiées et Apaturies. Durant les Chalcées il était célébré en même temps qu’Athéna (sont équivalant féminin) par tous les artisans. Les Héphaistiées sont les seules fêtes qui lui sont entièrement consacrées. C’est lors de cette fête qu’on allume un feu nouveau qui sera réparti pendant une course aux flambeaux, c’est la lampadédromie. Les Apaturies sont les fêtes des phratries en automne, lors de cette célébration, un sacrifice était adressé à Héphaïstos en guise d’offrande.

Origine et tentative d’explication

Le rapprochement avec le dieu du feu et des forgerons de la mythologie nordique est plus qu’évident, c’est peut-être de là qu’Héphaïstos tire son origine. Tout comme Héphaïstos, celui-ci est infirme. Il est aussi facile de rapprocher Héphaïstos des nains de la mythologie scandinave. Experts dans la fabrication d’objets magiques et de bijoux précieux, ceux-ci sont le plus souvent représentés avec un bonnet pointu comme le dieu grec. Ils sont aussi souvent bossus et laids comme lui.

La raison de l’existence d’Héphaïstos dans la mythologie grecque et de ses principales caractéristiques a plusieurs explications. Il est facile de rapprocher le fait qu’il soit laid et bossu au dénigrement du travail manuel dans l’antiquité. Il était donc logique pour les Grecs que le Dieu des artisans et des travailleurs manuels soit à l’image de ceux qui l’adore et si différent des autres dieux. Les différentes légendes autour d’Héphaïstos ont également pour but d’expliquer la forte activité volcanique de l’archipel hellénique. La colère du dieu expliquant les nombreuses éruptions de l’Etna et des autres volcans sous-marins grecs.